L’archéologie et le tourisme sont deux notions complètement différentes. Pourtant, il existe une relation, si infime soit-elle, entre ces dernières. Cette relation entre archéologie et tourisme se nomme l’archéolotourisme ou tourisme archéologique. Lisez la suite pour en savoir plus.

Qu’est-ce que le tourisme archéologique ?

Le tourisme archéologique se présente comme une autre forme de tourisme culturel visant à accroitre l’intérêt pour l’archéologie et à préserver les attractions touristiques. Il fait référence aux produits directement liés à l’archéologie, y compris les visites d’attractions touristiques, de centres d’interprétations, de musée, la reconstitution d’événements historiques.

Relation entre archéologie et tourisme ?

Le tourisme archéologique est devenu envahissant, ce qui a encore aggravé les dommages causés aux sites archéologiques en établissant une limite entre ceux-ci et la promotion du patrimoine culturel local. Les archéologues craignent que le tourisme ne favorise une façon particulière de voir et d'apprendre le passé. Lorsqu'ils organisent des attractions, les agents touristiques peuvent donner la priorité au coût des droits d'entrée et des souvenirs, ce qui soulève la question de savoir si les attractions doivent être ouvertes à tout le monde ou rester fermées au public. Les dommages causés aux objets archéologiques irremplaçables se produisent souvent non seulement directement en bouleversant, altérant, détruisant ou pillant les artefacts, mais aussi à la suite d'un développement non planifié des installations touristiques telles que les hôtels, les restaurants, les routes et les magasins. Cela peut modifier radicalement l'environnement, provoquer des inondations et des glissements de terrain, et miner d'anciennes structures. Notez que le tourisme archéologique est une forme de tourisme qui n’est pas à la portée de tous. Il est différent du tourisme qui fait appel à bon nombre de personnes pour un séjour de divertissement ou de loisirs.
Les sites patrimoniaux sont des lieux d’importance archéologique ou historique qui ont été préservés. Beaucoup sont ouverts aux publics pour être visités. Ils comprennent souvent des musées ou des centres d’interprétations avec des panneaux d’informations ou des brochures, et du personnel qui propose des visites interprétatives.